alert icon
Ce site n'est pas compatible avec Internet Explorer 8. Effectuez une mise à jour d'Internet Explorer ou utilisez un navigateur plus récent.
Masquer le message hide icon
SWAGELOK PARIS

Distributeur agrée pour la vente et le service

Etes vous prêts pour faire face à la perte de compétence ?

Pendant que la génération du baby-boom (ceux actuellement âgés entre 51 & 69 ans) s’approche de l’âge de la retraite, le secteur de l’ingénierie est concerné par une préoccupation cruciale : attirer, fidéliser et stimuler leurs ingénieurs et techniciens qualifiés.

La perte potentielle de connaissances, de compétences et de maîtrise devient vite un risque majeur dans l’économie britannique et dans beaucoup d’autres organisations d’ingénierie. De plus, une pénurie d’étudiants en ingénierie, mathématiques et dans les matières scientifiques, amplifie le problème et laisse prévoir des périodes agitées futures si celle-ci est ignorée.

Réduire le risque

Tout Entrepreneur ou Manager sait par expérience qu’ignorer la dynamique changeante du marché est un moyen sûr de mettre le feu aux poudres. C’est lorsque l'écart de qualifications commence à se creuser que les entreprises peuvent encore minimiser le risque via un développement adapté et des stratégies de conservation. Déterminer la meilleure façon de gérer la perte d’expertise de masse, tout en développant les compétences des nouveaux employés, permettra aux structures de créer une main d’oeuvre durable et hautement qualifiée

 

Nos conseils pour anticiper cette situation  ...

S’impliquer – dans les universités et les écoles supérieures locales pour soutenir et inspirer les futurs ingénieurs et techniciens. Un facteur déterminant du succès sur le long terme de Swagelok est le relationnel qu'il a établi avec les universités et les écoles supérieures locales, positionnant Swagelok plus près de l'Ingénierie.

S’impliquer tôt dans la carrière des salariés peut aider à réduire le turnover et est un excellent moyen d'introduire de nouvelles idées et perspectives dans les affaires.

Planifier – beaucoup de personnes issues du baby-boom veulent toujours travailler et être impliquées dans leur structure, mais elles ne veulent plus travailler 35 heures et plus par semaine.
Négocier une sortie du travail progressive au lieu d’essuyer une perte de talent pour cause de départ en retraite peut réduire le besoin d’introduire des entrepreneurs coûteux impactant les résultats financiers. Cela peut être également l’opportunité d'utiliser leurs connaissances afin de perfectionner et parrainer la main-d’oeuvre de l'avenir.

Eduquer – les structures sont sous pression pour gérer le quotidien ; le temps et les ressources nécessaires pour retirer des projets les salariés qualifiés afin de les former est un véritable exercice d’équilibriste et un casse-tête certain pour beaucoup de Directeurs.

Nous entendons souvent des clients dire : « Nous avons besoin de cette formation mais nous avons beaucoup de mal à enlever les personnes d’un travail pour que cela soit possible ».La véritable question que devraient se poser les structures est : « Le non-perfectionnement de notre main d’oeuvre existante engendre quel coût à long terme sur nos affaires ? ».

Développer une stratégie à long terme pour le développement et l’éducation des collaborateurs fournit à une organisation une multitude de bénéfices réels qui est nettement supérieure à l’impact subi à court terme.
La formation permet aux salariés d’acquérir de nouvelles compétences et connaissances dans le but de mieux accomplir leur travail, ce qui a une incidence directe sur leur satisfaction professionnelle. Elle est également largement appréciée comme étant un avantage qui peut accroître la fidélité et la conservation des employés.

Découvrez nos divers programmes de formation ici ou contactez nous directement